Les enjeux du droit d’auteur sur le remix sonore/musical

Le créateur d’un remix sonore/musical a le droit d’avoir des droits dans la loi ? D’abord il faut définir ce qu’est un remix sonore et qui l’a fait.

Droit d'auteurs et remix

L’adresse du blog mentionné dans l’image desdroitsdesauteurs.fr

 Mais en même temps il est difficile de les distinguer parce que dans certains cas ces deux mots son utilisés comme synonymes ou compléments.

Le Sampling est destiné à qualifier la technique consistant à récupérer des morceaux de différentes œuvres, pour ensuite en créer une autre que l’on peut considérer comme nouvelle et authentique, par exemple un mashup vidéo.

Le Mashup en matière de musique est un style consistant à mélanger deux, voire plusieurs titres en une seule piste, comme des « sets » crée par l’artiste Madeon.

Quand un artiste intervient sur la structure d’un titre préexistant on parle d’un remix, par exemple, par un mélange de deux ou plusieurs sources, par la création de boucles musicales, ou par une modification de la vitesse du tempo et du rythme.

Normalement, l’autorisation de l’auteur de l’œuvre originale est donc nécessaire, sauf si cette dernière est tombée dans le domaine public. On peut utiliser une œuvre du domaine public dont les droits sont échus 70 ans après la mort de l’auteur.

Droit d'auteurs et remix (1)

Pour approfondir sur le cadre juridique du remix, vous pouvez consulté un mémoire réalisé sur ce sujet

Ce billet a été rédigé par Fabian Ramirez Flores


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *